top of page

Pourquoi la pleine lune m'empêche-t-elle de dormir ?


La Lune est un astre qui a toujours fasciné le monde. On pourrait la décrocher pour l'amour de sa vie comme aller "to the moon and back" pour celui-ci.


Mais s'il y a bien un truc qui énerve la plupart des insomniaques, c'est de se retrouver, en pleine nuit de pleine lune, yeux grands ouverts, sans comprendre vraiment ce qu'il se passe.


Alors pourquoi la Lune nous fait-elle autant d'effet ?




La Magie des Astres

L'astrologie nous enseigne que la Lune nous parle de notre rapport à nos émotions, à nos aspects de l'énergie féminine, de notre intuition, mais également de nos besoins et de notre petite enfance. Des aspects forts dans notre construction en tant qu'être spirituel et physique.


Et lorsque la lune est pleine, c'est comme si nous étions pris en étaux entre le soleil et la lune. En effet, la pleine lune est un phénomène qui se produit tous les 28 jours lorsque l'alignement entre le soleil, la terre et la lune est parfait.

La terre se retrouve donc au milieu de ces deux astres forts, le soleil éclairant la lune de tous ses feux !


La pleine lune, au milieu de son cycle lunaire, agit donc ici comme un gros projecteur, qui vient mettre en lumière ce qui a besoin d'être révélé. On ne peut pas se cacher, nous sommes à nu face à l'astre nocturne qui nous demande de regarder bien en face ce qui a besoin de changer, d'évoluer.

Bien-sûr, vous aurez plus d'information sur le domaine de vie qui peut être observé en regardant où se trouve la lune dans votre carte du ciel.



Le temps du bilan


La pleine lune est également la période du mois où il sera temps de faire un petit point sur notre vie, et notamment sur les 6 mois venant de s'écouler.

En effet, la pleine lune clôture un cycle ayant commencer 6 mois plus tôt, à la nouvelle lune du signe opposé.


Je m'explique : lorsque nous commençons l'année zodiacale avec la nouvelle lune en Bélier, nous clôturerons le cycle de l'axe astrologique Bélier-Balance au moment de la pleine lune en Bélier ayant souvent lieu fin septembre / début octobre.



Et dans notre corps alors ?


Evidemment, tous ces phénomènes astrologiques sont extrêmement liés à tous les aspects de notre être et notamment notre corps physique.


Physiologiquement, nos corps sont faits pour être plus vigilants à la pleine lune. Il y a un question de survie à cela : à la pleine lune, il y a plus de luminosité la nuit, nous sommes plus facilement repérable dans notre environnement... donc il faut que nous soyons plus vigilant, et que nous dormions moins.

C'est donc notre glande pinéale qui capte la lumière ambiante et régule notre cycle circadien. Mais pas que ! Elle régule également les cycles menstruels féminins. Ainsi, nous serions sensées avoir nos menstruations lors de la nouvelle lune et être en pleine ovulation durant la pleine lune.


La pleine lune a également une puissance d'attraction incroyable. Même le tarot nous le montre, en attirant une multitude de petites gouttes vers la lune sur l'arcane XVIII.

Elle attire les eaux présentent sur la terre en créant les marrées, le liquide amniotique des femmes enceintes, pouvant même rompre la poche des eaux et déclencher l'enfantement, et également, à une moindre échelle, les liquides de notre corps. Cet effet nous fait "bouger" de l'intérieur et perturbe notre physiologie également.



Toutes ces perturbations sont des éléments qui nous montrent encore une fois que nous faisons partie du grand cycle de la nature et de l'Univers, que nous bougeons avec lui dans cette danse sans fin, vers notre propre évolution et celle de la Terre.

Elles nous rappellent que ce qui se passe dans la macrocosme (l'Univers, le géant), se passe également dans le microcosme, à notre échelle et à l'intérieur de nous.


Alors on accueille, on prend le temps de s'ancrer, d'écrire, de méditer, en regardant l'horloge de la nuit de la pleine lune tourner...



Anne-Flore Laurec

Créatrice des Païennes

@lespaiennes.annecy



80 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page